aller à la navigation

Législatives du 30 septembre: Ngahane Isaac, la consécration de l’imposture août 7 2013

Infos : , rétrolien

 Ngahane Isaac, vient d’être  investi comme candidat aux législatives pour le compte du Rdpc, Wouri Est, après avoir présenté un faux acte de naissance qui n’existe nulle part dans les registres d’Etat civil de la ville de bangangté.

 

 

 Paul Biya prône la bonne gouvernance dans la vie publique au Cameroun. Ses camarades du Rdpc, évoluent aux antipodes de son discours. C’est peut être là un des problèmes qui minent mine notre pays. Tant la course vers l’enrichissement personnel a pris le pas sur l’intérêt collectif. Ses domaines de prédilection, la pratique du faux et de l’usure. Il en fait ses activités principales, celle qui l’enrichissent. Comment comprendre que le parti de Paul Biya, qui clame sans honte la morale,  ait investi un homme à la morale douteuse ?

 

Les faits

 

Le nom de Ngahane Isaac vient du fait que se sentant impliqué dans l’affaire Mounchipou Seïdou, en 1997, il prend l’exil pendant plus d’un an en Europe. D’où il revient et fabrique un acte avec le prénom d’Isaac. A ce jour, il possède trois actes de naissance, dont deux faux et un vrai sur lequel, il est inscrit qu’il est né le 09/08/1951 à Bangangté. L’acte qui lui a permis de briguer la dernière législative dans lequel il exhibe qu’il est né en 1954 est un faux. Tout comme il vient de fabriquer un nouvel acte qui n’existe nulle part dans les registres de l’Etat civil de Bangangté où il serait né en 1954. Tout ceci, pour briguer la prochaine législature avec l’onction de madame Françoise Foning personnage influente au rôle trouble dans le Rdpc. Elle aurait perçu dans cette affaire la somme de  80 millions. C’est encore cette dame qui aurait demandé à monsieur Ngahane Isaac de faire un acte d’individualité pour démontrer que Ngahane Isaac c’est la même personne que Ngahane. Il aurait, distrait son dossier souche à l’assemblée nationale comprenant la Cni, l’extrait de casier judiciaire, le bulletin numéro 03, la copie de l’acte pour dissimuler les preuves. 

 

Adepte de l’usure

 

Cette autre affaire est suffisamment grave et remonte à 1997, lorsque Ndosseu Ngassa Jephté, jeune homme d’affaires, entreprend de faire venir sur le sol Camerounais, l’artiste musicien de nationalité congolaise Defao. Le matériel acheté alors pour la circosntance, par la jeune structure que dirige le promoteur camerounais, s’élève à 150.000 000 de France Cfa. Afin de procéder au dédouanement dont les frais sont de 20 000 000 de francs CFA.  Ngahane en contact avec le transitaire, fait croire à son partenaire d’affaires qu’ils s’élèvent plutôt à 50 .millions.  Il fait recours  par devant notaire à Ngahane Isaac, pour le prêt de cette somme.  Le concert aura lieu bien que la somme escomptée, ne fusse pas atteinte. Ndosseu Ngassa Jephté est alors obligé de vendre son matériel de musique pour procéder au remboursement de sa dette.  Ce qui est vite fait.  Mais contre toute attente, il se voit priver de sa maison par un faux acte établi sur son dos par son « partenaire occasionnel d’affaires ».

 

 « Je n’ai jamais signé une convention de vente de ma maison à Ngahane Isaac ». Précise Ndosseu Ngahane Jephté, opérateur économique, président du comité de Base, Rdpc, Mbanga  Pongo île de la paix. Il s’est par ailleurs vu délester de ses deux véhicules d’un plus de 10.000 000 de francs chacun.  Sollicité, Paul Biya n’a pas encore donné son avis pour une affaire qui est pendante devant les juridictions.  En attendant,  Ngahane alias «Ngahane Isaac »,  nargue toute les personnes qui s’approchent de cette affaire pour en rechercher la vérité arguant que son immunité le protègera. Difficile de penser qu’il en sera autrement dans un système où les brigands cherchent de plus en plus l’immunité au sein de l’assemblée nationale. Il menace à bout portant tout journaliste d’investigation qui publiera tout article informant le public sur ses bavures. Méprisant au passage notre justice dont il tenir sous la main, les magistrats dont le nombre de la collégialité s’élève déjà à 05. Pour leur part, les adversaires du Rdpc à Wouri Est, jubilent déjà.

 

Armand Ougock

 

 






Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 71 articles | blog Gratuit | Abus?