aller à la navigation

Cameroun, Secteur minier L’envol mai 28 2013

Infos : , rétrolien

La société c and k mining a reçu le premier certificat pour l’exportation des diamants bruts exploités à Mobilong.

Placée sous le patronage du ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique, Emmanuel Bondé, la cérémonie de lancement officiel  des premières exportations de diamants bruts  a eu lieu à l’hôtel Hilton de Yaoundé le 16 janvier 2013 en présence des représentants de la société C and K mining, de quelques experts, et du secrétaire national Permanent du Processus de Kimberley.  L’admission du Cameroun au « club select » du Processus de Kimberley qui regroupe 99.8% de la production annuelle de diamants bruts soit 78 pays exportateurs,  est effective depuis le 14 août 2012. Le Processus de Kimberley  est un observatoire international crée en janvier 2003 en Afrique du Sud, dans le but d’exfiltrer du circuit officiel de vente, les diamants dits « du Sang ».  Les règles du processus, notamment, la traçabilité, la certification quasi inimitable, vont être appliquées progressivement à l’or et aux autres matières précieuses.

L’adhésion au processus permettra d’améliorer la production nationale de diamants bruts exploités à l’Est du Cameroun à Mobilong. Les études menées font espérer un accroissement de l’investissement dans le secteur minier Camerounais. Les prévisions font état d’une réserve d’exploitation annuelle de l’ordre de 5 millions de carats. Dont 12,5% des recettes iront au trésor public. Ce qui contraste avec l’exploitation artisanale annuelle actuelle qui  est estimée à 5 mille carats. De nombreux observateurs voient à travers ce vaste chantier, un vivier pour la création d’emplois. Et l’amélioration des conditions de vie des Camerounais. C’est dire que véritablement, le secteur minier camerounais connaît un nouvel envol.

Armand Ougock   

 

 






Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 71 articles | blog Gratuit | Abus?