aller à la navigation

GRANDES REALISATIONS: Lom Pangar, sur les rails mai 4 2012

Infos : , rétrolien

Notre pays va bénéficier d’un financement de plus de 65 milliards de francs CFA sans intérêt, destinés à la construction du barrage de Lom Pangar.

Selon Gregor Hans Binkert, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Cameroun, « le décaissement du financement de la Banque Mondiale est prévu en Juin-Juillet 2012 ». Ce plan de financement est assuré en partenariat avec la Banque Africaine de développement (Bad), la Banque de développement des États de l’Afrique Centrale (Bdeac), la Banque européenne d’investissement (Bei), l’agence française de développement (Afd) et le gouvernement du Cameroun. Avec le financement de Lom Pangar, c’est une étape importante de la mise en œuvre du projet qui est ainsi abordée. La toute première étape ayant été le recasement effectif des populations concernées, plus d’une soixantaine de familles ont reçu en espèces, leurs indemnisations.

Outil de développement

 Pour Obiageli K. EZEWESILI, vice-présidente de la Banque mondiale pour la région Afrique, « le déficit énergétique de l’Afrique compromet la croissance de ce continent et y aggrave la pauvreté. C’est surtout vrai au Cameroun où de nombreuses communautés n’ont pas accès à l’énergie alors même que ce pays dispose de troisième plus important potentiel hydroélectrique d’Afrique subsaharienne ». Le projet Lom Pangar doit constituer un outil de développement ambitieux qui contribuera non seulement à la construction d’usine hydroélectrique, à améliorer considérablement la fourniture d’électricité aux populations et aux industries mais aussi de lutter contre la pauvreté en réduisant le chômage. Dans la pratique, c’est un projet d’augmentation de la production d’électricité de l’ordre de 120 mégawatts (Mw), pour améliorer les conditions de vie de près de cinq (05) millions de personnes qui verra le jour. C’est donc à juste titre que lors de l’examen du financement proposé, le conseil d’administration de la Banque a précisé que : « Le projet Lom Pangar répond aux besoins immédiats des Camerounais et de l’économie nationale, il symbolise la détermination du Cameroun devenir une puissance économique, sachant que l’accès durable à l’énergie est l’une des conditions essentielle pour une croissance tirée par le secteur privé et pour l’amélioration du niveau de vie de la population ». Pour Meike Van Ginneken, responsable du secteur développement durable au sein de la région Afrique de la Banque mondiale, l’approbation du projet Lom Pangar rentre dans la stratégie de développement régionale de l’Afrique « le projet Lom Pangar constitue une opportunité unique de donner sa pleine mesure au potentiel hydroélectrique du Cameroun tout en présentant l’environnement ». Conclut-il.

L’entreprise adjudicataire

Le coût total du barrage de Lom Pangar est estimé à 247 milliards de francs CFA, soit 494 millions de dollar. 132 millions (57 milliards FCFA) seront financés par l’association internationale de développement (Ida), 163 millions (81 milliards FCFA) proviennent de la Banque Africaine de développement (Bad), de la Banque de développement  des Etats de l’Afrique Centrale (B Bdeac), de la Banque Européenne d’investissement (Bei) et de l’agence française de développement (Afd) et, enfin 199 milliards FCFA) seront fournis par le Cameroun.

Pour y parvenir, l’entreprise Italienne Sicim adjudicataire de ce chantier a présenté son planning au même moment que le public la découvrait. Si la mise à eau du barrage hydroélectrique est prévue pour Juillet 2014, le planning des activités prévoit quant à lui les reconnaissances et les sondages préalables sur le site entre avril et mai, les études d’exécution, et l’élaboration des procédures s’étendent d’avril à octobre 2012. Pour Léonardo Gravina, directeur général de Sicim spa, « nous allons démarrer les travaux aussitôt le contrat signé ». Et Christian Lenoble, directeur général de Cotco, d’ajouter, « Les travaux débutent dès avril ». C’est dire qu’avant la pose de la fibre optique prévue entre septembre 2013 et février 2014, les travaux seront achevés. Les responsables de la société adjudicataire rassurent les partenaires sociaux, «  la sécurité et la protection de l’environnement seront respectées ». Pour ce qui est de l’offre, l’emploi des nationaux est la priorité. Une aubaine pour l’économie de notre pays. Selon de nombreux observateurs, le projet Lom Pangar va bien au-delà de la production de l’électricité.

                                                                                     J.H

 

 






Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 71 articles | blog Gratuit | Abus?