aller à la navigation

Coopération: L’initiative Esther en mouvement au Cameroun avril 27 2012

Infos : , rétrolien


   

             L’initiative Esther contribue à la mise en œuvre de la politique française d’aide à la santé dans le monde.

C’est par un accord de partenariat signé le 15 décembre 2002 entre les Ministres de la Santé du Cameroun et  de la République Française, que l’initiative Esther (Ensemble pour une Solidarité Thérapeutique Hospitalière de Réseau) voit officiellement le jour au dans notre pays. Son objectif est le renforcement des capacités de lutte contre le VIH/Sida et les infections associées dans les pays en voie de développement. De sa mise en œuvre à ce jour, l’initiative Esther a agi dans les domaines aussi variés que complexes. Notamment,  dans la formation des acteurs  impliqués dans la lutte contre le Vih/Sida. Si elle s’est investie aussi, dans la décentralisation des  structures sanitaires, le renforcement des capacités des Cta (Centre de traitement agrées) continue d’être un axe prioritaire de sa politique de développement. L’initiative de solidarité Thérapeutique fondée sur les partenariats hospitaliers et qui   repose essentiellement sur le transfert des compétences pour une réelle prise en charge globale des Pvvih (personnes vivant avec le VIH/ sida) a été lancée en 2001. En mars 2011, l’extension du projet Esther, financé par le C2D, est signée. Mais, c’est en avril 2011, que le projet Esther Aid est lancé. Il vise l’amélioration  de la disponibilité et de l’usage des ARV (Anti rétro Viraux et des Intrants. Son bilan au Cameroun est largement positif. En 2011, outre la formation de 825 acteurs de soins à travers les ateliers nationaux,  de 16 conseillers psychosociaux formés ou recyclés, 6 conseillers psychosociaux formés dans le cadre des journées du Médiateur de Lomé, l’organisation contribue à la prise en charge de 55.000 Pvvih suivis dans différents sites que l’ONG soutient dont 35.000 sous ARV et parmi lesquels 1.000 enfants.

L’importance d’une telle organisation au Cameroun n’est plus à démontrer. Comme dans de nombreux pays en voie de développement, le pays ploie sous les ravages du VIH/ sida. Selon l’Onusida, avec plus de 19.6 millions d’habitants,  le taux de prévalence au Cameroun avant 2010 était de 5.1% avec 560.306 personnes infectées. (Adultes et enfants), soit 326 278 femmes et 234 028 hommes. La proportion des personnes infectées se situant dans la tranche de 20 à 39 ans. Les enfants de 0 à 14 ans représentent 8.5% des PVVIH. Soit 48 736 des cas. Le nombre des infections restent croissant  en 2010 avec, au cours de cette année, une augmentation  de 51 315  de cas. Soit (55.8% de femmes et de 44.2 % d’hommes). Les premiers résultats de l’EDS-MICS 2011 annoncent une prévalence de 4.3% chez les 15- 49 ans. L’organisation non gouvernementale Esther Aid est un partenaire stratégique et de référence pour le gouvernement camerounais dans sa croisade contre le Sida. C’est pour davantage marquer sa présence sur le sol camerounais que le bureau de coordination Cameroun organise un comité de liaison à Yaoundé sous la présidence du minsanté du 24 au 25 avril.

Armand Ougock






Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 71 articles | blog Gratuit | Abus?