aller à la navigation

Cameroun : Politique. L’UNDP en congrès février 24 2012

Infos : , rétrolien

    bello-bouba.jpgLes assises de la 5 e   session du congrès ordinaire de l’UNDP, se sont tenues du 18 au 19 février dernier au palais des congrès de yaoundé.

Le congrès de l’UNDP ( Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès ) était très attendu. Il s’est tenu 03 mois après les élections présidentielles. Lors du scrutin du 09 octobre 2011, le parti n’avait pas participé. Il avait accordé son soutien au candidat Paul Biya du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais). Cette alliance qui date de 1997, sous le nom de plate-forme d’action gouvernementale Rdpc-Undp avait abouti à l’octroi de quelques maroquins ministériels à l’UNDP. La répartition des postes lors du remaniement du 09 décembre 2011 n’était pas satisfaisante pour le parti de Bello Bouba. L’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès s’en est tiré avec un ministre d’Etat, un ministre délégué , un scérétaire d’Etat et un amabssadeur itinérant. Du menu fretin qui trahissait l’accord politique passé avec Biya.

Grogne

La plate-forme UNDP- RDPC était suspendue depuis l’an 2000. Elle est remise en marche le 07 avril 2004. Dans un rapport du 20 juillet 2004 une partie du bureau politique jugeait catastrophique l’application de la plate forme. Pour de nombreux cadres c’était un marché de dupes. L’UNDP est le premier parti politique de l’opposition dans le septentrion. Dans ce grand vivier electoral, le parti de l’ancien premier ministre compte 06 députés et 13 mairies. Le ministre d’Etat en charge du tourisme devait des explications à ses militants. Au menu de ces assises qui se sont étalées du 17 au 19 février 2012, l’élection des membres du comité central et du conseil national sont les points très attendus. L’élection du président national constituait le plat de résistance. Tout comme celle  des 220 membres   du comité central. Tous les sujets ont été abordés. Aucun n’était tabou. Lors des travaux en commissions, le débat sur la plate forme avec le parti au pouvoir a été abordé. La journée du 20 quand était réservée à la réunion des conventions nationales des organisations externes du parti.Résolutions

C’est une ambiance chaleureuse et conviviale qui régnait à l’intérieur de la salle de conférence lorsque l’ensemble du bureau conduit par le président national a fait son entrée.

 Une immense foule de militants, et de sympathisants de plus de 1500 délégués et 200 observateurs avaient pris d’assaut l’esplanade du palais des congrès pour manifester leur joie de se retrouver ensemble dans la cité capitale.

A ceux-ci, se sont joints les membres du corps diplomatique, et des partis politiques amis invités.

 Pari réussi pour la présidente de fédération départementale UNDP du Mfoundi dont la présidente madame Mbezele a été fortement ovationnée.

Lors de son mot de remerciement, l’ancien premier ministre a salué la présence des fortes délégations venues du pays profond pour « marquer leur attachement à l’idéal démocratique et de progrès de l’Undp ».

“L’UNDP ira aux élections législatives et municipales sous ses propres couleurs” Bello Bouba Maïgari

Dans leurs différentes interventions, les partis amis invités à l’instar du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple camerounais) représenté par Grégoire Owona et de l’UPC (Union des Populations du Cameroun) le parti historique représenté par le Dr sendé ont tous souhaité bon vent à l’UNDP. La délégation de ’ANDP (l’alliance pour la démocratie et le progrès) était conduite par Aladji Aroga.

Le Dr Olivier Bilé président national de l’UFP (l’Union pour la Fraternité et la Prospérité) a quant à lui déclaré qu’il y était « pour apprendre et voir comment on organise un congrès ».

Dans son discours de politique générale de plus de 45 minutes, le ministre d’état en charge du tourisme a fait un tour d’horizon de la politique nationale et internationale. Pour lui, « la refonte des listes électorales engagée par Elecam n’est pas un gage de garantie » en espérant que son parti obtienne la majorité à l’assemblée nationale, le bilan des 05 dernières années a été dressé.

Des projections ont égelement été faites pour les 05 autres années à venir pour lesquelles Bello Bouba a été réelu.

Dans la foulée, il a promis que l’UNDP affrontera les prochaines échéances en toute sérénité et dans la paix.“L’UNDP ira aux élections législatives et municipales sous ses propres couleurs” a martélé l’ancien ministre des transports. Le bureau chargé de conduire les travaux du 5e congrès ordinaire a été élu par consensus et était présidée par Ndjebayi Mosely Mohamadou Talba et Ngwe Nikezou sont respectivement premier et deuxième vice président.

Les secrétaires rapporteurs étant chief Lisuké Georges et Zibi Joseph. Wamba Martin et Mako Guini Colette en étaient les assesseurs.

Armand Ougock






Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 71 articles | blog Gratuit | Abus?